Ballade dans le vexin

Publié le par sterk

Img0057.JPG
Ca y est, le problème du filetage est réglé : mon tonton a fait un insert en acier et l'a mit en place sur la patte de dérailleur. Bon, maintenant que le vélo est réparé, il est temps de le tester. Et de me tester. Mon objectif ce samedi était de faire plus de 100km.

Rien d'extraordinaire avec un vélo non chargé. Pourtant j'en ai bavé.
Départ samedi à 10h30 de Franconville. Je me dirige vers Nestles-la-Vallée via Taverny, Mery-sur-oise, Parmain. Ensuite direction Marine. Arrivé sur place, je regarde le compteur. Je n'ai toujours pas dépassé les 50km... Bon, je continu vers Us pour être sûr de dépasser les 100km symboliques aller-retour. Jusque là, j'avais  réussi à maintenir une vitesse moyenne correcte de l'ordre de 23km/h. Si j'avais du mal en montée (poids du vélo, position nouvelle..), j'arrivais à compenser sur le plat et les descentes. La sensation de sentir alors le vent "glisser" autour de moi était vraiment grisante. Le gain aérodynamique est évident : les 50km/h était très rapidement atteints en descente. 
Le retour a été beaucoup plus dur. Même à grand renfort de petit beurre et de lait concentré sucré, mes jambes semblaient désespérément vides. Après avoir ressenti un début de crampe dans la jambe gauche, je me suis contraint à laisser aller en descente et à mouliner au maximum en monté. Si j'appréhendais la montée de Nestles, puis celle de Mery, je les ai franchit sans encombre (merci au pignon de 34 dents). Je suis finalement arrivé à Franconville à 16h30.

distance : 106km
vitesse moyenne : 19km/h
vitesse maximum : 65km/h
temps roulé : 5h30

Cette première "grosse" ballade montre que, si le vélo a beaucoup de potentiel, je manque beaucoup d'entrainement : cela fait un an et demi que je n'ai pas vraiment fait de vélo. Il faut aussi que je ré-apprenne à gérer mon effort en montée : j'ai tendance à pédaler trop en force, et de légères douleurs aux genoux me font comprendre que j'ai dépassé mes limites.
J'espère, d'ici un mois, pouvoir refaire ce parcours en étant plus à l'aise et en maintenant une moyenne de l'ordre 22km/h. Et le week-end du dimanche de Paques, il faut que je soi capable de rouler 200km par jour...
Il y a de l'entrainement en perspective.

Publié dans entrainement

Commenter cet article